PHOTOGRAPHIES

ON EST UN, ON EST DEUX, ON EST TOUS

Ceci est une étude sur la relation opérant dans le processus du portrait et, plus particuliérement, sur
la manière dont la subjectivité du photographe se confronte à la realité objective de la personne portraiturée.

Aprés avoir envisagé différentes manières d'aborder cette question j'ai choisi de mettre en place un système fonctionnant sur la base d'un trinôme dont je ferais partie. Mon protocole, concernant ce trinôme, est le suivant:

- Je (MOI) fais des photos d’une personne (TOI).
- Cette personne (TOI) est photographiée par une tierce personne (LUI).
- Elle (TOI) réalise des autoportraits.
À ce stade, on se retrouve donc avec 3 séries de photographies
- Une ultime photographie synthétise le protocole
et me permet de manifester ma présence dans le processus: au même moment, la personne (TOI)
est photographiée par la tierce personne (LUI), et par le photographe (MOI), de deux points de vue differents.
* Toutes ces photos ont été réalises selon des consignes précises que le photographe (MOI) a établies.



À l’étape suivante, la tierce personne (LUI) prend la place de la personne photographiée (TOI) et le protocole se répète avec les places (TOI) et (LUI) inversées. Cela crée donc 3 x 2 séries de photographies similaires, dédiées à deux personnages, plus deux double-portraits.

Ce processus est répété trois fois, avec trois autres couples de modèles: le résultat final est donc 3 x 8 séries complètes, soit 168 photos, plus 8 double-portraits.

Grace à ce système protocolaire précis, j'ai obtenu des résultats satisfaisant, en partie, mes éxigences initiales.

Néanmoins, cette recherche me conduit vers de nouvelles questions tout en maintenant sans réponse mes interrogations fondamentales concernant l'existence d'Autrui et mes rapports avec lui.